Etonnamment (ou pas !) l'histoire du vin est intimement liée aux fêtes rituelles ancestrales et par extension à l'histoire du théâtre !

En effet les mythologies grecque et romaine ont retenu Dionysos (ou Bacchus, c'est selon...) et son corthège, le Thiase. Son culte fût célébré sous formes de bacchanales ou orgies rituelles !

Dionysos c'est la grappe mûrie par le feu du ciel (l'éclaire tuant Sémélé) nourrie par l'eau (la vallée de Nysa).

C'est le vin aux effets opposés : joie, consolation, pour celui qui en use avec sagesse (la sagesse grecque !) ou ... source de folie, de destruction pour l'intempérant ! C'est aussi le cep que l'on taille en hiver (l'agression des Titans) jusqu'à le réduire à ce tragique moignon qui pourtant va reverdir (la résurrection).

Souffrance utile aux hommes : sans la taille, pas de vin !