Au Château Beaurang, nous sommes depuis toujours attentifs à notre interaction avec notre environnement et à sa protection.

C'est pourquoi nous souhaitions avoir un témoignage au plus près de la biodiversité présente sur nos 9 ha de terres.
Pour ce faire, plusieurs caméras haute performance ont été disposées à des points stratégiques pour vous offrir le meilleur de la nature ! Enjoy ;-) !

 

Le papillon vulcain, un cousin de Spock ?

 

 

 

Son portrait : Le dessus de ses ailes est brun, avec la pointe des ailes antérieures noires. Il porte des bandes oranges, des points blancs et noirs.

Son lieu de vie : On l'observe dans les champs, près des forêts, et autres endroits ensoleillés et ouverts

Sa nourriture : Les larves se nourrissent de végétaux, mais les adultes vont aller sur les fleurs pour y trouver du pollen et du nectar.

 

Visionner le film du papillon vulcain au Château Beaurang en cliquant ici

 

 

Homère l'Oedémère noble

Son portrait : Ce coléoptère vert métallique est très fréquent sur les fleurs où il se nourrit. Ses élytres sont souples et se rétrécissent vers l’arrière. On reconnait les mâles à leurs fémurs des pattes postérieures particulièrement développés.

Son lieu de vie : Les lisières de bois, les prairies fleuries sont leurs habitats habituels.

Sa nourriture : Les adultes vont de fleur en fleur, car ils se nourrissent de pollen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sidoine la cétoine dorée

 Son portrait : La cétoine dorée est un très joli coléoptère de couleur vert métallisé avec des reflets dorés, qui mesure entre 12 et 25 mm de long. Toutefois, selon les régions, la palette chromatique peut varier en tirant davantage sur le bleu, le violet ou le rouge.

  Son lieu de vie : Elle est très commune en Europe et est un vrai allié de nos jardins.

 Sa nourriture : L'adulte mange les étamines des fleurs pour leur pollen ainsi que les fleurs entières comme celles des rosiers sauvages ou cultivés, des arbres   fruitiers, des sureaux, des aubépines, des reines-des-prés... Il peut également consommer des fruits mûrs sur les sureaux, les rosiers, les troènes ou les spirées.

  Anecdote : Aussi appelée « hanneton des roses » car elle affectionne ce type de fleurs, ses larves sont très friandes du contenu de notre composteur !